ATTITUDE est allée à la rencontre de Virginie Goudreault et Sarah Fortin, les fondatrices du blogue Blond Story. Leur magazine en ligne dédié au bien-être vise à inspirer les femmes à pratiquer un mode de vie sain et équilibré au quotidien! Ces deux passionnées aiment outiller leurs lectrices au moyen de conseils et d’astuces pour les aider à être au meilleur d’elle-même et en pleine santé. Elles se sont jointes avec enthousiasme à la campagne « Dans mon shampoing » pour apprendre à déchiffrer la composition de leurs produits capillaires!

Qu’est-ce qui vous passionne et vous anime au quotidien?

Virginie : Je suis vraiment une passionnée de la bouffe! J’aime ça faire les rangées des épiceries et tout regarder, bien choisir les ingrédients, consulter des livres de recettes, prendre le temps de cuisiner. J’aime aussi essayer de nouveaux endroits pour luncher entre deux rencontres avec Sarah et recevoir mes amis et ma famille à souper. La cuisine m’inspire, c’est un gros volet de ma personnalité! Ça et le sport! Si je ne bouge pas, je ne vais pas bien! Avec mon tempérament, j’ai aussi intégré le yoga qui m’aide beaucoup pour calmer mon système nerveux – c’est devenu presque une dépendance! J’aime aussi ne pas avoir trop de choses de planifiées dans ma semaine pour laisser place à la créativité. Je suis très spontanée, j’aime vivre selon les envies du moment!

Sarah : Je n’ai pas de passion unique, mais je suis passionnée par une variété de projets. J’ai toujours quelque chose en branle ou à organiser… Des mariages, des événements de famille, des rénos, des soupers… J’aime tout prévoir, autant dans le travail que dans ma vie! Par contre, je suis passionnée de lecture. Ça, c’est quand je veux avoir du temps pour moi…

portrait-blond-story

Livres et objets incontournables de Blond Story

Qu’est-ce que vivre sainement signifie pour vous?

Sarah : Vivre sainement, pour moi, c’est avoir une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie, autant pour l’activité physique que le sommeil. Et c’est tellement propre à chacun! Quand je pense à une bonne hygiène de vie sportive, pour moi, c’est d’en faire trois fois par semaine, pas tous les jours comme Virginie! [rires] Et puis de manière générale, c’est aussi tout simplement trouver ce qui nous fait du bien, selon notre personnalité et nos valeurs.

Virginie : Je suis d’accord avec Sarah là-dessus. Manger sainement, bouger sur une base régulière, prendre du temps pour soi. C’est quelque chose qu’on oublie souvent. Dans le principe de vivre sainement, les gens ont souvent tendance à oublier le fait de prendre le temps pour faire les choses, et de se réserver du temps pour soi. Pour moi, c’est la clé! Quand tu réalises l’importance de vivre en pleine conscience tu ne veux plus retourner en arrière. Tu ne veux plus courir, tu veux intégrer le « slow » mouvement à ton quotidien. C’est pour cela que d’apprendre à se connaître, d’apprendre à savoir ce qui nous fait du bien et savoir gérer son stress est primordial. Vivre sainement, c’est établir sa propre routine de vie, écouter son corps!

Produits de beauté Blond Story

Objets favoris de Virgine de Blond Story

Amour, haine… Quelle est votre relation avec vos cheveux?

Virginie : Moi, j’ai une belle relation avec eux! Il y a des choses dans la vie qui nous apportent des complexes, mais pas mes cheveux! J’ai toujours eu de longs cheveux en santé qui se placent bien! Je peux me coucher les cheveux mouillés et le lendemain, ce ne sera pas dramatique…

Sarah : Même chose pour moi. Je dois parfois les placer pour qu’ils soient plus droits, mais je n’ai jamais eu de complexes par rapport à mes cheveux. Il y a des jours meilleurs que d’autres, mais somme toute, ça va bien!

Cheveux blonds de Virginie Blond Story

Comment choisissez-vous vos produits capillaires?

Virginie : En fait, je n’y ai jamais trop prêté attention, justement parce que mes cheveux ne sont pas vraiment difficiles. Je teste un peu tout ce qui sort, surtout que je reçois beaucoup de produits dans le cadre de mon travail!

Sarah : Je cherche surtout des shampoings qui apportent du volume parce que je trouve mes cheveux un peu plats. Mais cela fait quelques années que je choisis les shampoings les plus naturels possible, je regarde les appellations sans parabènes, naturel, etc.

Pourquoi avez-vous choisi de vous tourner vers des shampoings naturels?

Sarah : D’aussi loin que je ne souvienne, j’ai toujours utilisé les produits ATTITUDE pour le nettoyage de ma maison, parce que je ne veux pas déverser de produits toxiques dans l’environnement. C’est plus tard que je me suis rendu compte que lorsqu’on prend sa douche, c’est la même chose! Nos produits s’écoulent dans les canalisations et vont dans nos rivières… Je ne sais pas pourquoi je n’avais pas fait le lien plus tôt, mais j’ai eu le déclic et j’ai commencé une transition dans mes produits corporels aussi! Les facteurs écologiques et environnementaux m’ont vraiment décidé à changer mes habitudes.

Virginie : Pour moi, c’est plus en raison du système hormonal. L’année passée, j’ai dû arrêter un médicament et tous mes problèmes hormonaux ont refait surface. Mais j’ai pris la décision d’aller à la source du problème plutôt que de me traiter de nouveau avec des médicaments. Je me suis renseignée sur les dérèglements hormonaux et je me suis rendu compte que les cosmétiques conventionnels affectent énormément le système endocrinien. Je me suis alors mise à faire attention à ce que je mettais sur ma peau et appliquais sur mes cheveux.

Blond Story avec shampoings Super leaves

Regardez-vous la composition de vos shampoings ou cosmétiques?

Sarah : Oui, mais je trouve ça difficile et je me fie beaucoup à ce qui est écrit sur l’emballage. Je m’assure qu’il est écrit écologique, sans sulfates, sans parabènes, mais au-delà de ça, je me perds dans les nomenclatures scientifiques des ingrédients… Même dans les produits naturels, les noms scientifiques sont difficiles à prononcer, comme les huiles essentielles par exemple! Alors pour m’aider, je regarde aussi les logos des certifications écologiques, biologiques ou les mentions sans cruauté animale et végane par exemple.

Virginie : De mon côté,  je me méfie des fausses promesses et je regarde les premiers et derniers ingrédients que l’on retrouve sur l’étiquette. Si l’huile de jojoba est marquée en gros sur le devant de la bouteille, mais que l’ingrédient arrive à la toute fin de la liste, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche! Je cherche souvent les listes d’ingrédients les moins longues possible et s’il y a des noms que je ne suis pas capable de prononcer, ça me stresse un peu!

Entrevue chez Blond Story

Parlez-nous des shampoings que vous avez fait analyser par ATTITUDE

Virginie : Quand j’ai reçu ce shampoing, j’ai été attirée par le fait qu’il est à base d’huile de coco. C’est un bain micellaire, et il est aussi sans sulfates et sans parabènes. Mais à cause de la marque, je m’attends à ce que ce ne soit pas 100 % naturel du tout! J’ai bien hâte de voir votre analyse!

Sarah : J’ai choisi ce shampoing parce que c’est pour moi une marque de confiance. Il est aussi écrit 98 % naturel, sans parabènes et sans sulfates. Je me suis dit que ça devait être un bon produit!

Dans le shampoing de Virginie

Dans ce shampoing, on retrouve 24 % d’ingrédients inquiétants selon les critères et l’approche santé d’ATTITUDE. C’est moins que tous les shampoings que nous avons précédemment analysés. On retrouve toutefois dans la composition : des allergènes (linalol, citronellol), des ingrédients synthétiques et des contaminants cancérigènes comme la cocamide MIPA et le brassicamidopropyl dimethylamine qui sont tous deux contaminés par des nitrosamines. Les nitrosamines sont des substances chimiques reconnues comme cancérigènes. Elles ont été classées cancérogènes 2A (cancérogènes probables) par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) et par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans le shampoing de Sarah

Il y a 38 % d’ingrédients inquiétants dans ce shampoing. Le plus frappant est la présence de cocamidopropyl betaine, qui est également contaminée par une substance cancérigène pour l’homme : les nitrosamines. On note aussi la présence de tocopheryl acetate, une version modifiée de la vitamine E qui est contaminée par de l’hydroquinone, une substance cancérigène reconnue et un perturbateur endocrinien irritant et allergène dont l’utilisation dans la fabrication des produits cosmétiques est de plus en plus prohibée.

Crédits photos : Torontrealaise.

Lisez tous les articles de notre série « Dans mon shampoing » :

Dans le shampoing d’Une Parisienne à Montréal
Dans le shampoing d’Emily (Our Nest in the City)
Dans le shampoing des filles de HappyFitness

ATTITUDE vous invite au défi « Dans mon shampoing »!

  1. Aimez le compte Facebook ATTITUDE – français ou le compte Instagram attitude_living
  2. Prenez une photo de la liste d’ingrédients de votre shampoing.
  3. Publiez la photo avec le hashtag #dansmonshampoing sur Facebook (avec la mention @ATTITUDE – français) ou Instagram (avec la mention @attitude_living).
  4. Challengez vos amis à faire de même en mentionnant une ou plusieurs personnes!
  5. Nos experts analyseront la composition de votre shampoing.

#dansmonshampoing