Comment profiter des bienfaits de la lumière du soleil ?

Ressentez-vous un désir irrésistible de vous précipiter à l’extérieur aussitôt que le soleil vous fait de l’œil? Allez-y! Ses doux rayons peuvent bénéficier au corps et à l’esprit… à condition de ne pas vous laisser brûler.

Effet vitaminé

L’impression que la lumière du soleil vous fait du bien est absolument réelle. Ses rayons ultraviolets (UV) jouent notamment un rôle important dans la synthèse de la vitamine D dans l’organisme. Ce nutriment que l’on appelle aussi « vitamine soleil » est essentiel, entre autres pour le développement des os et la santé des muscles, car elle augmente l’absorption et l’utilisation du calcium et du phosphore par notre système.

D’ailleurs, la « vitamine soleil » a un rôle important à jouer dans la réduction des risques de développer des maladies chroniques telles la sclérose en plaques et certains types de cancer tels le cancer colorectal.

Rayons anti-déprime

« Si le soleil entre dans la maison, il est un peu dans votre cœur », disait le célèbre architecte Le Corbusier. En effet, quelques rayons suffisent pour réchauffer l’âme!

Ça s’explique par une plus grande production de sérotonine, que l’on appelle aussi « hormone du bonheur ». Donc, quand on a les bleus, il n’y a rien de mieux que de laisser la lumière naturelle faire son effet.

Un autre avantage non négligeable du soleil est qu’il donne envie d’aller dehors pour pratiquer diverses activités physiques, ce qui apporte bien sûr une foule de bienfaits.

La preuve ultime qu’ensoleillement et bonne humeur vont de pair : la dépression saisonnière qui frappe plusieurs d’entre nous en hiver, quand les jours deviennent courts et gris. D’ailleurs, voici un aperçu des heures de clarté à Montréal, à Whitehorse et à Quito. Maintenant, où désirez-vous vous évader durant l’hiver?

Montréal, Québec Whitehorse, Yukon Quito, Équateur
Heures d’illumination au solstice d’hiver (1er janvier 2017) 8,8 5,6 12
Heures d’illumination au solstice d’été (20 juin 2017) 15,6 19,2 12

Sommeil de plomb

Avis aux insomniaques : quand vous vous exposez à la lumière du soleil dès le matin, celle-ci synchronise votre rythme biologique en entraînant la sécrétion de mélatonine. Comme par magie, cette « hormone du sommeil » vous permet, le soir venu, de vous assoupir facilement.

Du bronzage aux rides

Tous les bienfaits du soleil sont liés à une exposition modérée. Mais que se passe-t-il quand on se fait dorer la couenne trop longtemps? L’épiderme produit de la mélanine, un pigment qui lui donne un teint bronzé.

Si cet effet demeure recherché par certaines personnes, rappelez-vous qu’il s’agit avant tout d’un mécanisme d’autodéfense de la peau face à l’assaut des rayons UV. Et, malheureusement, la mélanine ne suffit pas à contrer efficacement ces rayons si on s’y expose excessivement.

Résultat : l’épiderme s’assèche et perd la souplesse qui lui donne son air de jeunesse. (Bonjour les taches et les rides!) Alors, comment bien bronzer? Légèrement, voire le moins possible.

Coups de soleil : prudence!

Se surexposer aux chauds rayons, c’est aussi risquer de souffrir d’une brûlure douloureuse et dangereuse : le coup de soleil. Et vous savez sûrement qu’à long terme et à répétition, celui-ci favorise l’apparition du cancer de la peau.

Les coups de soleil durant l’enfance sont particulièrement pointés du doigt, car l’épiderme plus fragile des petits est plus vulnérable aux effets néfastes des rayons UV.

Alerte aux allergies

Si la peau de votre torse et de vos membres se couvre de boutons ou de plaques rouges dès les premiers beaux jours du printemps, il y a des chances que vous soyez allergique au soleil.

Si les rougeurs apparaissent rapidement, puis disparaissent peu après que vous vous soyez mis à l’ombre, il s’agit peut-être d’urticaire solaire. Si la réaction se produit seulement plusieurs heures après que vous ayez été exposé à ses rayons, on peut plutôt penser à un type d’allergie appelé lucite.

La crème solaire à la rescousse

On ne va pas rester à l’intérieur tout l’été, quand même? Certainement pas! La plupart des gens supportent le soleil à petites doses… à condition de bien se protéger.

À ce chapitre, la crème solaire demeure in-dis-pen-sable! Mais un consommateur avisé en vaut deux, car les ingrédients peuvent varier grandement d’un produit à l’autre… Vous préféreriez vous prémunir contre les rayons UV à l’aide d’une crème sans composants toxiques, n’est-ce pas?

Une crème solaire minérale, ça vous dit quelque chose? Ce qu’il faut retenir : ceux à base d’oxyde de zinc (un filtre solaire physique minéral) sont considérés comme étant les plus efficaces et les plus sûrs pour les humains, ainsi que pour la vie aquatique incluant les coraux.

Zen face au soleil

Vous pouvez profiter du beau temps en toute quiétude, à condition de vous armer d’une bonne crème solaire et de suivre ces quelques consignes :

Avant de sortir et toutes les deux heures, appliquez (généreusement) de la crème solaire.
Au début de la saison douce, allez-y mollo : passez quelques minutes au soleil chaque jour, pas toute la journée.
Courez les arbres feuillus, les parasols et autres sources d’ombre entre 10 h et 15 h, alors que les rayons UV se font plus dommageables.
Privilégiez les vêtements couvrants et offrez-vous un chapeau à large bord. Il y en a sûrement un qui vous donnera un chic fou!

 

Alors, tout le monde est prêt pour une salutation au soleil?

Pour s’informer davantage :

Les effets du rayonnement ultraviolet sur la santé (Gouvernement du Canada)
Cancer de la peau (Gouvernement du Canada)
Sun allergy (Mayo Clinic)
Sun allergy (Photosensitivity) (Drugs.com)
Le soleil et la peau (Dermato-info)
7 bienfaits de la lumière du soleil (Sciences et Avenir)
Soleil et santé : les bienfaits dévoilés par la recherche (Le Figaro)
Allergies au soleil — Symptômes et traitement (Le Journal des Femmes)
Vitamine D : 9 symptômes et signaux d’alarme (Sélection du Reader’s Digest)